La NASA s’appuie sur le PlayStation VR pour diriger des robots dans l’espace

Partage Facebook Partage Twitter

Casques VR
Utilisation du Playstation VR à la NASA

La réalité virtuelle connaît une croissance fulgurante ces derniers-temps. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter avec la sortie des casques Oculus Rift, Playstation VR ou HTC Vive en 2016.

Ses applications sont multiples. Les jeux-vidéo sont bien évidemment concernés, mais aussi les films avec les vidéos 360, et la plupart des industries s’en servent pour créer des nouvelles campagnes de communication. N’oublions pas le sport, avec l’ambition de retransmettre les matchs en direct comme si vous étiez sur le terrain ou du moins dans le stade.

Mais ce n’est pas tout. La réalité virtuelle est aussi un outil intéressant pour certains secteurs de la recherche scientifique. La NASA utilise la réalité virtuelle depuis des années. Avec l’aide des équipes de Sony la NASA s’intéresse actuellement à l’opération de robots à distance grâce au PlayStation VR.

La NASA a en effet une longue histoire de recherche scientifique pour développer les meilleurs outils pour ses programmes spatiaux. L’un des dernier en date est l’utilisation de robots humanoïdes.

La première partie de ce projet est le développement du robot.

Le robonaut de la NASA, testé avec le Playstation VR

Robonaut 2. Crédit photo = NASA

En effet pour que cela fonctionne il faut un robot qui puisse reproduire les gestes d’un humain. Si au quotidien cela nous ne paraît pas si compliqué de marcher, attraper des objets, serrer des mains… c’est une autre affaire pour un robot. Mais la recherche progresse et les robots sont capables de réaliser des gestes de plus en plus complexes. Le Robonaut 2 de la NASA dispose de bras, de mains et de doigts reproduisant les mouvements des humains.

Mais ce n’est que la première partie du projet. A quoi bon avoir un robot capable de faire des mouvements complexes si c’est pour le diriger par un simple joystick ? Le but final est en effet de diriger les robots à distance avec les mêmes mouvements attendus du robot. Pour cela rien de mieux que la réalité virtuelle : l’opérateur peut simplement reproduire les gestes nécessaires à l’opération, équipé d’un casque de réalité virtuelle et d’outils pour détecter ses mouvements.

Pour cela la NASA a fait appel à Sony et son PlayStation VR pour faire des premiers tests. Nous avons dit que c’était simple ? La vidéo ci-dessous montre que ce n’est pas si simple.

Il faut bien sûr prendre en compte l’expérience de l’opérateur dans la démonstration. Dispositif intéressant : faire apparaître le décalage temporel entre les mouvements de l’opérateur et ceux du robot. En effet cela sera une des difficulté principale, opérer à de telles distances un robot entraînant forcément un décalage temporel important.

C’est en tout cas un bel exemple de l’exploitation d’une technologie imaginée pour des usages récréatifs mais mis à profit dans la recherche scientifique. Peut-être qu’un jour les employés de la NASA seront recruté selon leur expérience sur casques de réalité virtuelle ? Entraînez-vous dès maintenant avec vos Cardboard !

Recevez gratuitement nos bons plans Cardboard

Meilleurs applications, offres exclusives, actualités : recevez chaque dimanche nos meilleurs actualités liées au Cardboard

Vos données ne seront en aucun cas transmises à des tiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *