Lunettes de réalité virtuelle : une alternative au Cardboard

Partage Facebook Partage Twitter

Casques VR pour Smartphones
Lunettes de réalité virtuelle : Goggles Tech C1

Nous disposons de toujours plus d’outils pour faire l’expérience de la réalité virtuelle. Avec les principaux casques haut de gamme orientés jeux-vidéos qui sortent en 2016, Playstation VROculus et HTC Vive pour ne pas les citer, on va avoir une année intéressante. Les casques de type Google Cardboard sont également disponibles partout maintenant. Vous pouvez les obtenir gratuitement par des opérations marketing comme celle de Paris Match mais aussi les commander en ligne chez diverses marques, y compris des vendeurs français comme Original Cardboard. Si vous êtes perdu n’hésitez-pas à consulter notre guide d’achat et notre test. Entre les casques hauts de gamme à écran intégré, et les casques basés sur votre téléphone allant du simple Cardboard au Gear VR, une troisième option est possible : les lunettes de réalité virtuelle.

Les lunettes de réalité virtuelle : la RV dans votre poche

Nous faisons une différence entre les lunettes de réalité virtuelle et les casques de réalité virtuelle principalement par leur taille et leur aspect. Les lunettes de réalité virtuelle fonctionnent sur le même principe que l’Homido ou les Google Cardboard. Il s’agit de combiner un appareil disposant de deux lentilles (des lunettes !) à votre smartphone. Mais jusqu’à ces derniers mois le marché de la réalité virtuelle était principalement composé de casques, de boîtiers en plastique ou carton, qui accueillent votre téléphone. Les lunettes de réalité virtuelle ne sont pas des boîtiers. D’une taille minime elles sont petites, légères, et ultra-portable. Certaines ne sont pas vraiment plus encombrantes qu’une classique coque de téléphone ! Du coup, l’objet ressemble bien plus à une paire de lunettes qu’à un casque.

Les lunettes de réalité virtuelle Homido Mini

La version d’Homido des lunettes de réalité virtuelle : le Homido Mini. Crédit : Homido

Attention nous parlons bien de lunettes de réalité virtuelle et non de lunettes connectées telles que les Google Glasses. Il s’agit bien ici d’être en totale immersion grâce à votre téléphone.

Il ne s’agit pas d’un produit isolé mais bien d’une tendance suivie même par les acteurs historiques de la réalité virtuelle. Homido propose déjà par exemple son modèle de lunettes de réalité virtuelle. Google n’en produit pas encore mais vend le modèle d’un fabricant tiers sur son Google Store.

Cardboard vs lunettes de réalité virtuelle

Le prix :

  • Cardboard : les versions chinoises commencent à moins de 10€ et les versions plus abouties restent en-dessous de 20€ en général.
  • Lunettes de réalité virtuelles : les prix sont similaires avec des premiers prix autour de 15$. Ca va toutefois plus haut que le Cardboard pour les produits plus haut de gamme.

Résultat : match nul

L’ergonomie :

  • Le Cardboard : très simple d’usage, depuis la version 2 du Google Cardboard le casque en carton est utilisable directement après déballage sans montage nécessaire. La construction du Cardboard isole bien de la lumière, ce qui permet une meilleure immersion.
  • Les lunettes de réalité virtuelle : les lunettes de réalité virtuelle sont aussi très simples d’utilisation sans montage nécessaire mais nécessitant plutôt un simple dépliage. Par contre pour la plupart l’isolation lumineuse est pour ainsi dire inexistante.

Résultat : si les deux sont faciles à utiliser le Cardboard a l’avantage de proposer une expérience d’immersion plus réussie.

La durabilité :

  • Le Cardboard : fait en carton le cardboard n’est pas un produit durable. Toutefois les versions les plus haut de gamme utilisent un carton assez solide qui permettra des dizaines d’heures d’utilisation sans soucis. Il faut surtout faire attention à l’humidité, le feu…
  • Les lunettes de réalité virtuelle : la plupart des modèles disponibles ou en développement (cf la dernière partie de l’article) sont dans des matériaux plus durable que du carton.

Résultat : les lunettes de réalité virtuelle sont clairement faites de matériaux plus durable.

La portabilité :

  • Le Cardboard : Même replié il est plutôt volumineux comparé à des lunettes de réalité virtuelle ou à la version 1. Si au niveau du poids il reste léger, il ne rentrera certainement pas dans votre poche.
  • Les lunettes de réalité virtuelle : l’objectif pour les constructeurs est justement d’avoir un objet le plus portable et discret possible, et le résultat semble plutôt à la hauteur avec des produits ne pesant pas plus de 30g pour certains.

Résultat : avantage net aux lunettes de réalité virtuelle. Le gain de portabilité est toutefois à mettre en face de la perte d’immersion dû à la mauvaise isolation lumineuse.

En conclusion les deux vous coûteront la même chose, sauf si vous optez pour des lunettes haut de gamme. Mais le Cardboard, surtout version 2, vous donnera une meilleure expérience de réalité virtuelle alors que les lunettes seront plus facilement transportables. A vous de voir si la portabilité des lunettes est plus importante.

Les lunettes de réalité virtuelle disponibles ou en cours de développement

Goggle Tech C1

Goggles Tech C1

Les Goggle Tech C1 pliées, prête à être transportée. Crédit : Goggle Tech

Le mécanisme des Goggle Tech C1 est très simple : les lunettes se déplient pour proposer deux parties en plastiques accueillant le téléphone. Cela ne semble pas particulièrement stable, mais pour une utilisation prudente en tenant le téléphone cela devrait suffire. Ces lunettes ne pèsent que 27 grammes ! Elles sont compatibles avec des téléphones allant jusqu’à 6 pouces. Il est même possible d’ajuster les lentilles pour plus de confort. Elles sont en vente directement sur le Google Store pour 15$, mais pas encore disponible pour la France. Principal atout : elles sont validée par Google dans le cadre du programme « Works With Google Cardboard » (WWGC) et dispose à ce titre du badge et d’un QR code adapté.

Homido Mini

Homido Mini

Crédit : Homido

Homido est aussi un acteur bien connu des amateurs de réalité virtuelle. La société française propose en effet depuis déjà quelques années un casque en plastique qui fonctionne avec votre smartphone. Homido se lance maintenant dans une version minimaliste : les Homido Mini. Le principe est très similaire aux Goggle Tech C1. Comme celles-ci les Homido Mini sont compatibles avec un grand nombre de téléphone, allant de 4 à 6 pouces. Les Homido Mini sont toutefois encore plus légères (22 grammes !) et semblent encore moins encombrantes. Elles sont disponibles en France directement sur la boutique d’Homido, pour 14.99 €.

Figment VR

Figment VR, les lunettes de réalité virtuelle pour iphone

Crédit : Figment VR

Nous parlions déjà de Figment VR il y a quelques mois. Le projet était alors en pleine campagne de financement kickstarter.  La campagne est désormais terminée, avec plus de 118 000$ engagés pour un objectif de 75 000$. Figment propose un concept un peu différent, avec des lunettes attachées directement au téléphone, pensées comme une coque. Il n’existe que deux modèle pour l’instant, l’un compatible avec les iPhone 6 et 6S, et l’autre avec les modèles plus grands 6+ et 6S+. Le prix suit la logique des accessoires d’iPhone : 69$ en promotion, 79$ normalement. Les lunettes ne sont disponibles qu’à la précommande pour le moment.

Wearality Sky

Lunettes-de-réalité-virtuelle-wearality

Wearality Sky avec le headstrap et une housse pour isoler (accessoires en développement). Crédit : Wearality

Wearality est un projet déjà d’un certain âge, avec une campagne kickstarter qui s’est achevée il y a presque un an. Malheureusement le produit version grand public n’est toujours pas disponible, seules des versions de développement ont été vendues. Le coût unitaire était de 49$ pour les soutiens kickstarter, on peut donc a priori s’attendre à un prix grand public au moins aussi élevé. Les Wearality Sky ont quand même plusieurs atouts. Les lentilles utilisées sont uniques, basées sur un design du constructeur d’avion américain Lockheed Martin. Le produit semble un peu plus gros que d’autres lunettes, mais reste très portable. Le champ de vision annoncé est de 150° ! Pour comparer le champ classique d’un Cardboard est de 90° et de 110° pour le HTC Vive ou l’Oculus Rift.

VR Cups

Lunettes de réalité virtuelle : VR Cups

Crédit : VR Cups

Les VR Cups ne ressemblent pas aux autres lunettes présentées dans cet article. Pas de monture classique, de lunettes à déplier ou autre. Il s’agit de simples « gobelets » de la taille de verres à shot, disposant de lentilles. Les gobelets sont équipés d’un gel spécial donnant un effet de ventouse pour s’accrocher à l’écran de votre téléphone. Si le concept est original, on a du mal à voir l’intérêt comparé aux autres produits de cet article. C’est moins portable car les gobelets ne se plient pas ou ne sont pas télescopiques. Vu la taille de la partie qui se colle à l’écran le système ne fonctionnera pas sur des téléphones de moins de 5.5 pouces. Il semble difficile de toucher l’écran en cours d’utilisation sans enlever les VR Cups. Enfin le gel qui fait ventouse sur l’écran c’est le meilleur moyen pour avoir de belles traces de cercles sur votre téléphone. Si toutefois vous êtes toujours intéressés, les VR Cups ne sont disponible que sur Amazon US (pas de livraison en France), au même prix que les Homido Mini ou Goggle Tech C1…

Pocket VR

Les Pocket VR sont assez similaires aux lunettes de Figment. Le produit a été développé par Speck qui est spécialisé à l’origine dans les coques pour téléphones portables. Les Pocket VR sont compatibles uniquement avec le CandyShell Grip, une des coques que Speck propose. Les Pocket VR ne sont en effet pas une coque elles-mêmes, elles doivent être transportées séparément et installé sur le téléphone à chaque utilisation. Cependant elles sont pliables et semblent très peu encombrantes une fois pliées. A noter qu’elles sont conformes au programme WWGC. Par contre les lentilles sont plus petites que celles des concurrents : 25mm contre les 34 mm. C’est la même différence qu’entre le Google Cardboard V1 et V2.

Dodo Case SMARTvr

Dodocase n’est pas un débutant dans le monde des accessoires téléphones comme celui des casques de réalité virtuelle. Fabricant de coque de téléphone à l’origine, l’entreprise américaine s’est vite lancée sur le marché des casques de réalité virtuelle inspirés par le Google Cardboard. C’est donc logiquement qu’elle développe maintenant des lunettes de réalité virtuelle, les SMARTvr. Elles sont assez proche des Goggle Tech C1, à la différence, à la différence qu’elles comportent des parois latérales ainsi que sur le dessus. Elles devraient donc mieux isoler de la lumière ambiante. Mais elles se replient pour un encombrement minimal. Elles disposent également de l’accréditation WWGC. Pour l’instant le seul moyen de les obtenir est de financer la campagne Indiegogo à hauteur de 32$.

Pinć

Dernier projet de notre liste, c’est aussi le plus ambitieux. Développé au Canada par Cordon le projet Pinć comprend une partie matérielle et une partie logicielle. Au niveau matériel Cordon développe donc une paire de lunettes de réalité virtuelle qui fonctionne comme une coque de téléphone. Les lunettes semblent avoir d’office la capacité à être portée directement. Certaines photos des premiers prototypes montrent des straps élastique, mais les dernières images font plutôt penser à des montures de lunettes classiques. La compatibilité des lunettes n’est pas très claires : sur la campagne Indiegogo il était bien possible de commander une version Android, mais le site actuel ne mentionne que le iPhone 6 et 6+. Pinć fait en effet partie des projets en développement depuis un certain temps, avec des présentations dès novembre 2014 et une campagne Indiegogo achevée en janvier 2015. Mais le produit n’est toujours pas disponible, et la version finale toujours inconnue. Les livraisons de la version de développement, proposée à 99$ hors frais de port, n’ont pas encore commencé.

Lunettes de réalité virtuelle Pinc VR

Crédit : Pinc

L’autre particularité de Pinć (prononcé Pinch comme pincer en anglais) sont les contrôleurs. En effet les lunettes sont accompagnés de deux contrôleurs qui se porte sur un doigt de chaque main. Tout un écosystème est en développement pour tirer profit un maximum de ces contrôleurs : bureau virtuel, clavier virtuel etc. Sur le principe cela a l’air en tout cas plutôt bien pensé. Mais il faudra attendre la sortie grand public ou simplement les premiers envois de version de développement pour voir ce que cela donne.

Recevez gratuitement nos bons plans Cardboard

Meilleurs applications, offres exclusives, actualités : recevez chaque dimanche nos meilleurs actualités liées au Cardboard

Vos données ne seront en aucun cas transmises à des tiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *